Est-il difficile d’apprendre le russe ?

Partager :
Pouchkine

Depuis quelques mois, nous apprenons cette merveilleuse langue qu’est le russe.

Dès lors, les questions fusent, notamment celle-ci : n’est-ce pas une langue très difficile ?

Notre réponse : oui et non

Plus sérieusement, nous sommes en train de préparer un article vous expliquant comment vous pouvez faire pour apprendre la langue russe. Nous espérons que celui-ci motivera les personnes qui hésitent à se lancer.

En attendant, nous pouvons déjà vous donner notre avis sur cette question.

La question de l’alphabet

Lorsque l’on voit un texte dans un alphabet que l’on ne connaît pas, on peut avoir le sentiment que cela signifie que l’apprentissage va être compliqué, alors que ce n’est pas le cas.

Nous avons, par exemple, étudié le grec ancien pendant nos études secondaires. Les camarades qui ne suivaient pas le cours en question nous regardaient faire nos devoirs et, impressionnés par l’alphabet grec, nous disaient que cela devait être difficile.

En réalité, après une semaine, toute la classe maîtrisait cet alphabet. Cela ne veut pas dire qu’étudier le grec ancien est facile, mais la difficulté ne vient pas de l’alphabet.

C’est la même chose avec la langue russe et son alphabet cyrillique. On arrive très vite à le lire et à l’utiliser, même s’il faudra sans doute suer un peu pour maîtriser le cursif.

Oui, il y a des difficultés dans la langue russe (mais n’est-ce pas le cas de toutes les langues ?). Non, ce n’est pas à cause de son alphabet.

Le vocabulaire russe

Vous êtes francophone ? Le vocabulaire espagnol doit vous sembler facile.

Vous maîtrisez le polonais ? Le vocabulaire russe ne devrait pas être compliqué pour vous.

Il va de soi qu’il est plus facile de retenir le vocabulaire d’une langue proche de celle(s) que l’on maîtrise déjà. Dès lors, apprendre une langue slave lorsque l’on parle une langue romane n’est pas ce qu’il y a de plus facile.

Heureusement, beaucoup de mots en russe sont faciles à retenir. On pense notamment :

  • au vocabulaire international ;
  • aux mots qui viennent du français ;
  • aux mots qui viennent de l’allemand (si vous connaissez cette langue).

La grammaire et la conjugaison

Nous ne sommes pas assez avancé pour nous étendre sur ce point, navré !

Néanmoins…

En russe, on peut dire beaucoup avec peu de mots, c’est toujours ça de gagné !

Il y a moins de temps qu’en français, qu’en espagnol et qu’en italien.

Alors courage et au travail !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *